Dès le plus jeune âge, s'initier aux joies de l'ascension...
Rubrique Sites de pratique > Clubs
Rendez-vous dans les Sites de pratique pour connaitre le plus proche de chez vous...
Rubrique Sites de pratique > SAE ou SNE
Grimpez en voies naturelles à travers tout le département !
Rubrique Sites de pratique > SNE
Apprendre à grimper en s'amusant
En falaise ou en salle, à vous de choisir
Ouverture SAE Grand Champs (56)
Antoine Dagorne, technicien CT35 FFME
Pour apprendre les fondamentaux de l'escalade, repérez le club le plus près de chez vous !
Rubrique Sites de pratique > Clubs
Le département Ille-et-vilaine compte de nombreux sites naturels pour grimper en toute quiétude...
Rubrique Sites de pratique > SNE

MISSION DE GESTION DES EPI

 

La plupart des équipements de protection du grimpeur : casques, baudriers, mousquetons, cordes, (etc.) sont des Equipements de Protection Individuelle (EPI), ils doivent à ce titre être conformes aux normes applicables en la matière (Décret du 5 août 1994). En conséquence, seuls les EPI portant le marquage CE peuvent être « (…) vendus, loués ou distribués à titre gratuit (…)». Ceci impose l’achat de matériel portant le marquage CE, la vérification précise de l’ensemble du matériel utilisé et la suppression de tout matériel non conforme.

La Fédération rappelle à tous ses dirigeants de clubs ou de comités territoriaux et à tous ses cadres, que la mise à disposition d’Equipement de Protection Individuelle et de matériels de sécurité en parfait état fait partie de son obligation générale de sécurité. Il convient donc :

  • De vérifier l’état d’usure du matériel (via une traçabilité de tous ces équipements de protection individuelle) ;
  • De vérifier sa conformité aux normes ;
  • De prévoir son renouvellement.
  • Une vraie gestion du matériel doit être mise en place avec :
  • Une identification d’un responsable du matériel ;
  • Une identification individuelle ou par lot du matériel ;
  • Un contrôle de routine à chaque utilisation ;
  • Un contrôle complet au moins une fois par an ;
  • La tenue d’un Registre Matériel permettant un suivi des matériels concernés ;
  • Une information des utilisateurs

La norme précise que le registre du matériel doit être constitué de l’ensemble des fiches de vie ainsi que des notices d’information du fabricant. Au moins une fois par an, le matériel doit faire l’objet d’un «contrôle complet». Le contrôle complet comprend les vérifications de routine et les vérifications complémentaires décrites au chapitre «contrôle».

 

Pour toutes informations supplémentaires, contacter ROUSSON Vincent au 06.75.26.74.47 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de vous proposer des contenus et services adaptés. Cliquer ICI pour en savoir plus.